DECOUVERTE

Guinée Mémoire: Histoire de l'île de Kassa
Sites et paysages
23/5/2014


age spéciale de l’histoire récente de la Guinée

Par Fadima Djènè Fofana

L’Ile de Kassa, aujourd’hui érigée en sous préfecture par Décret du président de la République, est une localité qui a une histoire légendaire et fantastique, dont se réjouissent encore les autochtones et les grandes familles qui ont tracé les premiers jalons du devenir de cette circonscription.

Le passé de l’Ile de Kassa est intimement lié à l’histoire de la période coloniale en Guinée.

Nous vous présentons ici l’un des compartiments de cet ensemble géographique qui regarde de loin la presqu’île de Kaloum, séparé d’environ 7km de la capitale administrative et politique de la Guinée.

L’Île Fotoba-Présentation-Historique et Réalités

Présentation :

L’île Fotoba est située à 9 Km au sud-ouest de Conakry dans les Îles de Loos. Distante de 9Km sur 6Km de large, pour plus de précision, Fotoba a une superficie 54 Km2 et compte une population de 1500 habitants. Elle comprend entre autres, les secteurs Rogbanet et Boom qui abrite le Phare de Tamara.

Historique des îles de Loos :

Selon les exégèses, les Îles de Loos étaient habitées par les mandingues avant l’arrivée des portugais. Ces premiers habitants seraient venus de Toumanéah en Haute Guinée. L’archipel était placé à l’époque sous l’autorité d’un roi qui avait la gestion de Kaporo (aujourd’hui du nom d’un des quartiers dans la haute banlieue), et était gouverné par un chef du nom de Kamodou Soumah qui, lui, vivait à Fotoba.

A cette époque, les îles étaient divisées entre les puissants notables mandingues, bagas et étrangers téminès venus de la Sierra Léone. Parmi ces notables, figure une femme teminè nommée Balé Tinka originaire de Magbélène (rivière de Sierra Léone). Les notables avaient une suite nombreuse de parents, de courtisans et surtout d’esclaves.


En 1818, les îles de Loos furent vendues aux anglais suivant le Traité du 6 juillet 1818 signé entre le roi Balé Demba de Kaporo et le gouverneur Macarthy de la Sierra Léone.

L’archipel fut alors donné au gouvernement anglais à titre de récompense à des vieux tirailleurs indigènes rapatriés des Antilles. Les familles Cole, Cockle, O’conor, etc…. se rangent dans cette catégorie d’ancêtres. Certains des anciens tirailleurs contractèrent des mariages avec les insulaires. Les îles restèrent sous la domination anglaise jusqu’en 1905, date à laquelle l’archipel fut cédé à la France.

Fotoba :

Sur une superficie de 15,36Km2 (longueur 9,600Km et une largeur moyenne de 1,600Km environ), l’île Fotoba est formée de fortes collines rocheuses granitiques, de plateaux assez fertiles et d’innombrables palmeraies (Eléis guinéenois). Le débarcadère de Fotoba village, situé au nord de l’île où est installé le célèbre pénitencier, l’actuel Campama, est à 9 Km et demi de la Jetée de Conakry. Toute l’île est très ventilée et sa température est meilleure que celle de Conakry.

5- L’essor économique

L’agriculture, malgré le développement constant de l’irrigation, est encore insuffisante pour nourrir la population. L’ex plantation qui fut autre fois cultivée par les esclaves, communément appeler ‘’Campama’’ (aller Camper), est devenue aujourd’hui, l’une des sources de revenus pour la population de Fotoba. On y pratique diverses cultures, notamment les arbres fruitiers (mangue, ananas, anacarde, orange, citron et palme (l’aliment de base sur l’Île), ainsi autres plantes sauvage.

On retrouve la sauce de palme (Gbontuèh en sousou) dans la plupart des familles lors des festins. Une sauce bien colorée.

La riziculture y est également pratiquée.


Campama plantation où travaillaient les esclaves Des filles en provenance de Campama avec des sacs remplis de mangues

La pêche, joue un rôle important dans l’économie alimentaire de l’île. Nombreux insulaires sont détenteurs d’une ou de plusieurs barques destinées soit au transport soit à la pêche artisanale.


Quant au tourisme, qui devait être l’un des principales sources de revenus pour le secteur Fotoba, roule au ralentit par manque de structures compétentes de vulgarisation des sites touristiques.


6- Les trésors d’une civilisation

Les Îles de Loos, précisément Kassa érigée en sous-préfecture le 9 mai 2014 par un Décret du président de la République, ont vu plusieurs chefs de Canton se succéder à la tête de leur Administration (politique, affaires sociales, culture, etc…) dont entre autres, Komodou Soumah, Balé Demba roi de Kaporo, Scipio Cockle, Scipio O’conor, Athanase O’conor, Almamy Minkè ancien combattant, Almamy Moussa, Almamy Boubou de Moriya et Almamy Kèdy ancien combattant de Bouramaya.

 
Commentaires (0)

 
CONAKRY-LIFE TV
Message de la Secrétaire générale de la Francophonie S.E. Madame Michaëlle JEAN
ALBUMS PHOTOS

Campagne de sensibilisation STOP EBOLA: Mme Seraphine WAKANA, Coordinatrice résidente du Système des Nations unies en Guinée, S'imp

Campagne STOP EBOLA conakry-life.com: Le Chargé d'Affaires de l'Ambassade de Malaisie en Guinée, s'implique. Et vous?

Campagne de sensibilisation ''STOP EBOLA'', Dr Mohamed AYOYA, Représentant de l'UNICEF en Guinée, s'engage. Ensemble nous vaincrons.

Campagne STOP EBOLA: Soriba Sorel CAMARA, Gouverneur de la Ville de Conakry, Président du Conseil de ville.

Campagne STOP EBOLA: SE Alexander LASKARIS, Ambassadeur des Etats-Unis en Guinée, s'implique.

Conakry-Life.com

Faites également la promotion de votre Page

CONAKRY-LIFE.COM


Privé - Espace Clients  Privé - Espace Clients